Horoscope militant

vendredi 7 juin 2013
par  Sud éducation 66

On pourrait croire qu’à SUD éducation, nous ne croyons en rien d’autre que la lutte pour des lendemains qui chantent. Que nous faisons fi de toutes les parasciences, superstitions et autres opiums populaires... Il n’en est rien ! Croyez-vous que nous choisissons aux hasards les dates de nos actions militantes ? Non ! Pour qu’une manif’ soit la plus réussie possible, il faut savoir observer les astres et à SUD éduc’66, nous avons la chance d’avoir une experte en astrologie militante, qui a accepté, pour ce dernier numéro avant les vacances, de vous livrer ses secrets...

Bélier

La loi de refondation de l’école et la réforme des rythmes scolaires vous ont éprouvé·e·s  :
colère, coup de gueule, vous étiez aux avant-postes lors de la grève du 12 février contre la réforme des rythmes scolaires et la loi de refondation... Vous avez donc besoin de repos, mais avec votre caractère fonceur, vous négociez souvent assez mal le virage des grandes vacances. Pour éviter la petite déprime estivale, canalisez votre énergie débordante en préparant activement les prochaines manif’  : banderoles, pancartes... autant de projets sympas à réaliser en couple ou entre amis militants !

Taureau :

Enfin les vacances ! Vous pourrez vous laisser aller à votre paresse naturelle auprès de votre famille et de vos amis. Mais attention à la multiplication des apéros  : l’alcool et la gourmandise ne sont pas les alliés de votre foie particulièrement malmené  ! Prenez garde également à ne pas vous ramollir : boycotter le LPC ne doit pas être une occasion d’en faire le moins possible, mais une vraie démarche de combat contre l’inféodation de l’école au diktat de l’OCDE !

Gémeaux :

Inconstant et volage, cette année de creux militant fut l’occasion pour vous de butiner à votre aise, de glaner des informations à droite et (surtout) à gauche, d’évaluer les positions des différentes organisations syndicales... Prenez-garde cependant à ne pas trop vous disperser et positionnez-vous ! Entre le LPC, la territorialisation de nos missions, l’introduction du néo-management dans nos établissements, la réforme de la formation, le recours toujours plus important aux précaires... les motifs de lutte ne manquent pas !

Cancer :

La dégradation des conditions de travail vous a particulièrement affecté·e· et fatigué·e·. Ces vacances sont donc bien méritées, mais prenez garde à ne pas trop vous apitoyer sur vous-même : faites de votre vécu un outil au service du combat collectif pour la prise en compte de la souffrance au travail, une plus grande influence des CHSCT et le développement d’une vraie médecine du travail dans l’Éducation nationale !

Lion :

Un peu en retrait cette année, car vous avez senti un ramollissement général après l’arrivée
de la gauche au pouvoir, cela ne vous a pas empêché de ruminer dans votre coin. Vous
serez donc prêt·e· à rentrer dans la lutte dès la rentrée, aux avant-postes et le poing fièrement
levé, comme à votre habitude. Vous retrouverez sans peine votre position naturelle
de leader flamboyant pour peu que vous profitiez des vacances pour vous reposer et
vous remotiver !

Vierge :

Vous commencez à en avoir assez que tous les horoscopes louent votre caractère calme, posé, réfléchi, objectif... Vous avez envie de montrer que vous êtes capable de vous positionner et de
rentrer dans un conflit  ! Après une évaluation objective et rationnelle de la situation de
l’Éducation nationale, vous êtes prêt·e pour la lutte, et bien déterminé·e à la mener à la
victoire  ! Néanmoins, les vacances seront l’occasion de peaufiner vos arguments grâce à
des lectures de fond, comme celle de ce journal !

Balance :

FSU, CGT, UNSA, SUD... sur le plan syndical comme sur d’autres plans, votre cœur balance ! Mais votre sens aigu de la justice vous fait tendre vers plus de radicalité, notamment face au sort réservé aux précaires. N’hésitez plus  : engagez vous pleinement  ! Et comme un engagement
peut en cacher un autre, il y a de grandes chances que vous rencontriez l’âme sœur lors de la prochaine manif’ pour la titularisation de tous les précaires !

Scorpion :

Vous vous doutiez bien que les promesses de la gauche ne changeraient rien à nos conditions de travail, que la « refondation  » ne serait rien de plus qu’un ravalement de façade... Vous vous
moquiez des optimistes réformistes et aujourd’hui vous avez envie de leur rétorquer « Je vous l’avez bien dit ! ». Certes vous aviez raison, mais attention : votre assurance vous rend parfois imbuvable en réunion et peut rebuter les collègues ! Pour convaincre, écoutez les autres et mettez-y les formes !

Sagittaire :

Toujours optimiste, le changement de présidence vous avait donné bon espoir. Espoir déçu lorsque vous vous êtes aperçu·e que les réformes nuisibles des 10 années de droite au pouvoir n’étaient pas remises en cause par la « refondation  ». Qu’à cela ne tienne, vous saurez utiliser votre énergie positive pour motiver les troupes lors des prochaines grèves ! Profitez d’un bain de soleil pour peaufiner vos slogans !

Capricorne :

Réaliste, conservateur... A ceux/celles qui pensent que vous ne faites pas un·e bon·ne militant·e, vous répondrez : « Réaliste, je le suis quand je dis que la politique gouvernementale va dans le sens d’une conception néo-libérale de l’école. Conservateur·trice, je le suis quand je m’accroche à mon idée d’une école émancipatrice. Et je sais me battre pour mes idées ! » Bien dit, camarade Capricorne !

Verseau :

Votre tempérament, le plus enclin à la rébellion de l’ensemble des signes du zodiaque, fait de vous un·e désobéissant·e naturel·le : la résistance à base-élève, le boycott du LPC ou du contrôle en cours de formation ne vous font pas peur  ! Cependant vous déplorez le manque d’originalité des actions militantes. Qu’à cela ne tienne  : mettez à profit votre créativité et votre sensibilité pour aider les organisations syndicales à renouveler leurs moyens d’actions et à
améliorer leur communication !

Poissons :

Attention, camarades poissons, le pessimisme vous guette  ! Certes la situation et les perspectives d’évolution de notre institution n’ont rien de réjouissant, mais il serait dommage que la morosité ambiante vous mène à vous replier sur vous-mêmes et à vous réfugier dans votre monde. Sachez utiliser votre grande sensibilité et votre imagination à bon escient : un autre monde, une autre école, oui vous en rêvez, alors il ne tient qu’à vous de rejoindre d’autres rêveurs pour réaliser, dans la lutte, cette utopie !


Navigation